4.- Au 110 avenue du Général Leclerc

Cette belle demeure répertoriée dans l'ouvrage du Patrimoine de Bry édité par les services de l'Inventaire général d'Ile de France a été réhabilitée.

UNE BELLE DEMEURE SAUVÉE DE LA DÉMOLITION 

110 avenue du Général Leclerc, sur une position magnifique qui surplombe la Marne, dans les hauts de Bry.

Les travaux sont finis...
M. le maire avait bien voulu que cette demeure échappe aux bulldozers. 

Ce n'était pas de droit, comme dans un Etat de droit, mais par régime de faveur, que l'on accorde si l'on est content, que l'on refuse si l'on déplaît. Il est vrai que certaine pétition dont il a gardé le souvenir a pu aider dans sa décision.

Nous avions évoqué par ailleurs le devenir des anciens décors du jardin de la propriété.
En effet les Services de l'Inventaire du patrimoine avaient noté la présence de tout un décor façon rocaille en ciment qui mérite donc d'être lui aussi sauvé de la démolition.
La réponse des services techniques ne laisse pas d'inquiéter.
Prenez connaissance de l'ensemble de notre dossier en cliquant ici.

Nous ne savons pas tout ce que ceci est devenu.

°°°°°°°°°°°

HISTORIQUE DU DOSSIER

Un permis de construire en date du 12 avril 2013 informait le public de travaux à réaliser sur et autour d'une maison ancienne de Bry située dans ce quartier qui surplombe la vallée de la marne, non loin de l'accès à l'autoroute.
Nous étions allés consulter en mairie les plans projetés. C'était du temps où ça ne s'obtenait pas par courriel.

Rappelons que les règlements permettent, dans un souci de transparence, l'accès de quiconque aux projets d'urbanisme en général.

Ce que disait le PC :

Cette maison dite "bourgeoise", à l'italienne, d'un rouge vénitien qui se signale à l'attention des passants, sera conservée dans son état extérieur existant. Elle est précieuse pour les Bryards car elle est signalée dans l'ouvrage de l'Inventaire du Patrimoine d'Ile-de-France intitulé " Bry et Champigny dans les méandres de la Marne" et qui est un guide essentiel. La notice consacrée à cette maison se trouve page 105.

Elle s'élève sur 4 niveaux, profitant de la forte déclivité du terrain à cet endroit. L'intérieur sera restructuré afin de créer de plus grands espaces à vivre. Pour ce faire, deux cloisons, en particulier au rez-de-chaussée, seront démolies. Les menuiseries seront en aluminium laqué blanc.

A l'extérieur, seule une remise et un garage sans valeur architecturale seront (ils l'ont déjà été à l'heure où nous écrivons, alors que les délais de deux mois ne sont pas encore écoulés) détruits pour élargir l'espace de la cour intérieure et laisser place à une nouvelle entrée carrossable. L'actuel portillon tout proche de la demeure sera supprimée et le mur de clôture rétabli à l'ancienne dans sa continuité.

Par derrière et en contrebas, 2 logements indépendants en duplex semi-enterrés seront édifiés, profitant eux-aussi de la forte pente du terrain. Ils seront tout à fait invisibles de la rue.

Si les travaux sont conformes aux plans que nous avons consultés, il s'agira là d'une réalisation tout à fait encourageante pour le devenir des autres demeures notables de Bry. Un modèle en somme.

Un bémol cependant : l'ouvrage de l'Inventaire du Patrimoine indique dans le paragraphe indique ceci : " De cette époque datent également les éléments de rocaillage en ciment qui ornent encore le jardin." Nous voudrions donc savoir ce qui est prévu pour ces éléments, le dossier du PC consulté en mairie étant, sauf erreur, muet à cet égard. Un courrier a été remis à notre maire pour obtenir des éclaircissements à cet égard. Vous pouvez prendre connaissance de notre recours gracieux en cliquant sur le lien ci-après.


recours gracieux 110 Leclerc.pdf


LA RÉPONSE DE LA MAIRIE À NOTRE COURRIER

Signée de M. Roblin, la réponse est satisfaisante dans ses intentions mais laisse un goût d'inachevé dans ses conclusions.

En effet renseignements pris par notre maire-adjoint, "il semblerait" qu'une grande partie de ces éléments soient conservés dans le jardin.
Et que "nous pouvons" lui demander de ne pas détruire les éléments restants...

réponse Roblin 110 Leclerc


°°°°°°°°°°°°°°°°

Ci-après une série de vues du projet tirées du permis de construire et obtenues en mairie.


Coût à l'époque : 20 centimes chacun, délai 1 semaine.

(Tarifs fluctuants : période favorable, ordres et contre-ordres... )

Voici une vue de la façade sur rue existante :

Et voici le projet, toujours sur rue :

Comment c'est actuellement à l'intérieur ? Voici le plan du rez-de-chaussée :

Cet espace intérieur sera restructuré.

La coupe de l'ensemble :

La façade ouest, c'est à dire de côté par rapport à la rue. On se rend compte de la forte déclivité du terrain :


Emmanuel Copin, 23 mai 2013