Avril 2010 - Le patrimoine bryard selon nos édiles - Le centre municipal de loisirs

Quelques réflexions sur la partie formant dossier intitulé "Bry protège son patrimoine", numéro d'avril 2010 de la revue municipale.

4.- Quelques réflexions sur la partie dossier formant encart intitulé Bry protège son patrimoine, paru dans La vie à Bry n°356 d'avril 2010.

Nous espérons que vous avez conservé ce numéro, nos commentaires n'en seront que plus aisés à comprendre... Sinon, vous pouvez le retrouver sur le site internet de notre ville.

Ce dossier de "La Vie à Bry" a pour ambition d'illustrer l'action municipale autour de notre patrimoine, avec une introduction rédigée par notre maire.
Nous en glanons quelques extraits.

Page 11, sous le titre "Des bâtiments faits pour durer", on peut prendre connaissance d'une série de réalisations, fort honorables sans doute.
Mais serait-ce faire preuve de mauvais esprit que de signaler l'absence dans cette liste du Centre de loisirs municipal de Bry, situé derrière l'hôpital Saint-Camille, rue du 2 décembre 1870 tout près de l'école primaire Paul Barrilliet. En voilà un qui n'aura pas duré longtemps ! En effet, construit en 1992 seulement, il est, paraît-il, victime de glissements de terrain. Présenté comme irrécupérable, il est promis à la démolition pure et simple ! La séance du conseil municipal du 14 septembre 2009, délibération n°131, apporte quelques précisions : "on constate que l'ensemble de la construction du centre pose des problèmes de sécurité (fissures, affaissements, dysfonctionnement des menuiseries) et de stabilité (fondations...)". Et de conclure à la nécessité d'"une reconstruction complète pour ne prendre aucun risque de sécurité". En somme une illustration du risque zéro à Bry, faute d'avoir apparemment pu bénéficier d'un zéro défaut dans la conception de l'ouvrage...
Une sécurité qui a aujourd'hui un coût de l'ordre de 3,2 millions d'euros pour la reconstruction complète du centre ! A ce prix, on nous le promet "pérenne" (encore un mot dans l'air du temps pour dire une évidence...) "et sur des fondations adaptées", ce qui est reconnaître qu'elles ne l'étaient pas auparavant. (Séance du 12 octobre 2009, délibération n°160). Notre ville a bien de l'argent...

Voici donc un bâtiment fait pour durer... 18 ans. A l'échelle de la longévité attendue des bâtiments en général cela ne fait pas beaucoup, même pour un promoteur ! Nous n'avons hélas pas conservé les numéros de " La Vie à Bry "de cette année-là mais il est à supposer que l'inauguration s'était faite avec tout l'apparat requis en pareille circonstance, avec présence du préfet et du président du Conseil régional de l'époque. Nous espérons que la belle plaque de marbre (notre photo) relatant cet évènement somme toute récent, et placée à l'entrée du Centre de loisirs, sera pieusement conservée in situ... ou au musée - sic transit gloria mundi !

Emmanuel Copin, 5 mai 2010.

Retour à l'accueil