Avril 2011 - Jardin et jardinage : le rêve et la réalité

Troc plantes, espaces enfants, ...conseils jardinage. On est vraiment dans le promotionnel !

6.- A propos de la livraison de La Vie à Bry du mois d'avril 2011

Pour saluer le printemps, il s'affiche en page de couverture jardin et le jardinage, cultivant ainsi l'image que notre ville conserve encore.
Mais au-delà du discours et des quelques manifestations proposées, c'est le manque de vraie politique de développement des espaces verts à Bry que ce numéro espère peut-être occulter.
Espaces verts de détente, mais aussi création de jardins partagés selon une formule, autrement plus ambitieuse, qui se développe partout, voilà ce qu'il faudrait à notre ville, et ce, particulièrement sur les coteaux, où l'aléa mouvement de terrain cause de nombreux désordres, et dans la zone inondable qui jouxte la Marne.
En effet, à quoi bon densifier ces quartiers alors qu'il faudrait au contraire réduire leur vulnérabilité en freinant les constructions au lieu de les encourager ? Doit-on rappeler ici l'"avis défavorable" voté par le Conseil municipal au Plan de prévention du risque mouvement de terrain proposé par le département ?

***

Toujours printanière, mais clairement répressive, l'annonce dans ce même numéro de la réglementation musclée, mise en place tout spécialement par nos édiles, de la vente du muguet du premier mai.
Défense donc d'apporter de quoi s'asseoir pour les vendeurs occasionnels qui feront ainsi les poireaux à défaut d'autre chose. Ils mettront leurs brins par terre, en brut de verdure (pas comme sur la photo).
Et pas question de tourner la réglementation en amenant une poussette ! Interdit sous peine de confiscation de la marchandise !

Pauvre marchandise du reste, et pauvre République, pour un petit jour de liberté !

E. C., 2 avril 2011

***

2.- Lu dans la Vie à Bry du mois d'octobre 2011

La livraison d'octobre de notre revue locale nous suggère de "planter bryard", page 5.
Ce document promotionnel, c'est comme cela qu'on appelle toutes ces publications issues des collectivités locales, rappelle qu'il existe une variété de prune du nom de "Belle" ou de "Bonne de Bry".
"L'office de tourisme nous propose de passer commande d'un arbuste pour le replanter chez soi", est-il précisé.
Mais ils ont oublié de dire où ça...
Sur le balcon ?
Sur le toit-terrasse ?
Dans les jardinets qui rétrécissent à vue d'oeil sous l'action du bétonnage généralisé, sachant que le PPRMT-Sécheresse* bientôt en vigueur dans le département recommande (ou interdit selon les zones) de ne planter qu'à une distance (par rapport aux bâtiments) au moins égale à la hauteur de coupe de l'arbre en question ?
Une certitude : les espaces éligibles vont se faire de plus en plus rares.

Et c'est au nom de notre patrimoine qu'on nous le demande.
Il est certain que la défense du patrimoine est plus aisée sous cette forme que sous une autre. Celle-ci a pour avantage de ne pas manger de foncier...

Emmanuel Copin, 2 octobre 2011

* Sur le PPRMT-Sécheresse, se référer à notre dernière Lettre de l'association.

Découvrez d'autres réactions aux articles de "la Vie à Bry" en cliquant ici.

Pour réagir à cet article comme sur les autres, toujours sur ce lien.

***