Quelques informations destinées à nos membres

1.- L'AG 2015

Elle s'est tenue le 17 janvier 2015 salle René Decroix au 72 rue de la République.

1.- Les observateurs de quartier ont fait le point sur l'année écoulée :

  • Quartier Ferber-Leclerc :

1.- Une construction nouvelle rue des Mésanges : deux maisons individuelles, 10 mètres de haut.
2.- Au 99 du Quai, on renvoie à nos nombreux articles sur le sujet consultables sur le site internet de l'association.

Aux dernières nouvelles, le bailleur social qui voulait édifier un HLM s'est désisté. Un promoteur (MDH Promotion) qui souhaitait construire un immeuble de haut standing (selon la formule consacrée), s'était manifesté. La vente effective devait avoir lieu, mais la présence d'occupants illégaux les ont refroidis...

Selon la mairie, il ne s'agissait que de la réalisation de 4 ou 5 logements. MDH Promotion entendait en bâtir en réalité une dizaine pour obtenir quelque chose de rentable...

Ajouter à ce point que le promoteur a fini par apprendre d'autre part qu'une action en justice avait fait échec au projet du bailleur social pour cause de terrain en partie concerné par le PPRI (Plan de prévention du risque d'inondations) et que cela avait des incidences qui avaient été largement sous-estimées...

Du coup, le promoteur s'est retiré. Le terrain reste sur les bras de la mairie.

En face des îles de Bry, on pourrait avoir d'autres ambitions plus conformes à ce que l'on attend d'une promenade le long de la Marne, c'est à dire moins de béton...

Quant aux occupants illégaux, il semble que, loin d'être démunis, ils aient déclaré dès le départ aux policiers municipaux, venus constater leur installation, qu'ils avaient un avocat... et qu'ils connaissaient leurs droits, en particulier la règle des 48 heures... au-delà desquelles ils sont inexpulsables.

Il semble que les intéressés aient laissé croire, à qui voulait bien les écouter, qu'ils bénéficiaient de la trêve hivernale, alors que celle-ci n'est pas acquise aux occupants sans droit ni titre,venus s'installer sans l'autorisation du propriétaire...

  • Quartier Parc-Nord :

Au 61 et 63, avenue de Rigny, il y a là un programme immobilier, immeuble HLM, particulièrement à la place de la grande maison bourgeoise au 63, qui fait l'angle avec la rue de la Chaumière. C'est une demeure ancienne et assez remarquable.

Cette demeure ancienne serait déjà vendue. Elle possède une glacière dans la cave, ce qui est rare (il n'en reste quasi plus en France). Mais cette glacière n'est pas classée.

Ce programme immobilier englobe également la maison qui est à côté le 61, aux volets bleus (le couple est parti en maison de retraite) ainsi que plus loin dans l'angle de la rue de la Chaumière.

A priori, cette parcelle n'est pas dans le champ du périmètre de protection autour du gymnase Léopold Bellan (monument historique). Par contre elle est en zone UE, c'est-à-dire pas comme en face où il y a déjà des HLM.
Elle ne se situe pas en zone inondable, ce qui permet sans doute l'opération.

Si une action doit être envisagée, elle pourrait s'appuyer sur l'intérêt architectural de la grande maison et la glacière.

  • Quartier Carnot

Rue de Cherbourg, sont annoncés 3 pavillons sur 400 m2...
Avec un chausse-pied, on doit pouvoir y arriver ! Et ceci depuis que notre PLU a abandonné les minima de surface autrefois exigés pour les terrains constructibles (article 5 des différents zones de Bry).
Dans l'ancien POS, il était requis une surface minimale de 300 m2 et une façade d'au moins 7 mètres. On mesure le chemin parcouru depuis et la déréglementation massive opérée.
On assiste donc maintenant à des constructions sur des surfaces improbables, des terrains biscornus par exemple, avec des fenêtres qui donnent sur un mur...

  • Quartier de la Garenne

On en reste sur ce secteur au gabarit "gros pavillon jumelés".

2.- Nos amis de l'AdN, association des Nogentais, à laquelle nous sommes liés depuis plusieurs années, nous ont fait l'honneur d'une visite à l'occasion de notre AG.

Frédéric Lamprecht, son président, a souligné la similarité de nos combats, à partir d'exemples concrets survenus à Nogent.

Cette ville apparaît, par certains aspects, plus attentive au cadre de vie que la nôtre. Nous en voulons pour preuve l'inscription au titre du PLU de nombreux arbres et demeures remarquables nogentaises. A Bry, le maire ne veut le faire qu'avec l'accord du propriétaire (se reporter à notre questionnaire), ce qui conduit à ne rien faire. A Nogent, l'avis des propriétaires n'a pas été demandé. En effet, si au niveau du ministère de la Culture, il avait fallu attendre l'accord des propriétaires pour classer les monuments remarquables de la région, il va sans dire qu'il n'y aurait aujourd'hui plus rien !

Frédéric Lamprecht a ensuite répondu aux nombreuses questions de nos adhérents.

Pour le bureau, Emm. Copin, 31 mars 2015.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

2.- L'AG 2013

Notre Assemblée Générale de 2013 a eu lieu.

C'était le samedi 12 janvier 2013 de 12 h 30 à 17 h 30, dans la salle des associations du Château Lorenz (c'est le même lieu que le siège du " Rayon de soleil bryard ", mais au rez-de-chaussée, accès par la droite ou par la gauche de l'escalier central).

Décembre 2009, octobre 2010, mai 2011, janvier 2012, janvier 2013 : nos AG s'enchaînent depuis cinq ans déjà.

Au menu, le vote de trois résolutions :

Résolution n°1 - Point n°3.- Approbation des comptes.
En caisse au 31 décembre 2012 : 1997,68 € + 1035,48 € sur livret A.

Résolutions n°2 et 3 - Point n°4.- Réélection de MM Sébastien Leleu (secrétaire adjoint) et Emmanuel Copin (président) pour une période de trois ans.
Pouvoir donné au président d'accomplir toutes formalités suite aux votes ci-dessus.

Point n°5.- Un certain nombre d'observateurs de quartier ont été nommés afin de nous informer plus rapidement de ce qui se passe ici ou là, le but étant d'être le plus réactifs possible.

Point n°6.- A propos des élections municipales de l'an prochain, notre association n'a pas vocation à faire de la politique, elle ne présentera donc aucun candidat sous son étiquette.

Par contre, il est envisagé de faire parvenir un questionnaire aux candidats afin de recueillir les opinions de ces personnes sur les sujets qui nous tiennent à coeur. Elles seront publiées, chacun pourra donc se déterminer en connaissance de cause lors du vote.

Pour le bureau, Emmanuel Copin, le 27 janvier 2013